Participation

Pourquoi disons-nous que conférence n’est « pas comme les autres »?

En organisant cette conférence, nous avons voulu créer un espace pour enrichir le dialogue et renforcer la collaboration. En plus d’offrir les présentations de nos conférenciers sous forme de plénières, de groupes de discussion et de séances orales, nous avons prévu de nombreuses occasions pour la conversation. Nous nous réjouissons à la perspective de travailler avec vous pour redoubler les efforts déployés collectivement pour faire avancer le mouvement De la ferme à l’école.

Voici ce que la conférence vous réserve :

  1. des possibilités de réseautage
  2. l’établissement de liens dans les régions
  3. des démonstrations De la ferme à l’école
  4. une panoplie d’outils et de ressources
  5. des dialogues dirigés
  6. des remue-méninges collectifs
  7. des ateliers interactifs
  8. des enregistrements graphiques et des modèles visuels

Un message de Theresa Healy, maîtresse de cérémonie :

Quel nom collectif donne-t-on à un groupe de personnes qui assistent à une conférence? Une participation!

Nous travaillons pour changer le monde de l’alimentation. Ce n’est pas une mince tâche que d’assurer l’équité et la santé, l’aventure et le confort, en matière d’alimentation et dans nos systèmes alimentaires. Ce travail exige souvent un engagement à vie. Et pourtant, nous entreprenons cette tâche avec enthousiasme, intelligence et innovation.

Ensuite, nous apportons notre passion, notre faim de connaître et d’apprendre, à une conférence. La conférence est un lieu important pour quiconque cherche à trouver des alliés et des idées, car il est si rare de pouvoir se rassembler sous un même toit. Malheureusement, pendant que nous nous efforçons de transformer les infrastructures du monde de l’alimentation, nous nous fions à un mode d’apprentissage désuet dans nos conférences. Nous nous assoyons, nous écoutons les experts, et seuls les braves posent des questions, si même le conférencier en a prévu la possibilité. Ce qui constitue probablement la seule occasion de dialogue enrichi se transforme en une fin de séance gênante et désolante. L’évaluation de nos conférences antérieures confirme ce que nous savons : NOUS devons privilégier la voix des participants, surtout celle des marginaux, pour que nous fassions partie du processus plutôt que de le subir.

Nous voulons transformer l’expérience de la conférence en un vécu positif et informatif.  Nous voulons que sa structure soit le reflet de la passion et de l’expérience de l’auditoire. Nous voulons reconnaître que l’expertise nécessaire à l’accomplissement de notre travail exigeant se trouve tout autour de nous, et en nous. Nous voulons écouter parler TOUS nos collègues, et pas seulement ceux qui sont assis aux premiers rangs.

Cette conférence se déroulera donc dans une ambiance et un cadre tout particuliers. Un auditoire plus engagé, ça ressemble à « une participation ». Nous avons prévu au programme des occasions pour que les membres de l’auditoire contribuent à l’apprentissage. Nous vous demandons de nous accompagner dans cet exercice audacieux. Montrons aux autres ce à quoi devrait et doit ressembler une conférence réellement efficace. Nous vous demandons de participer pleinement, de partager ouvertement et de contribuer respectueusement. Nous ne serons peut-être pas toujours d’accord, mais si nous nous écoutons attentivement les uns les autres, nous pourrons progresser ensemble, à l’échelle nationale.

Si nous aspirons à transformer le monde de l’alimentation, nous pouvons assurément changer la structure d’une conférence. Soyez des nôtres.